Solène Blanchard

PhD student

Contact :

Unité d’Ecologie Sociale (USE)

ULB CP 231

Campus de la Plaine

bd du Triomphe, B-1050 Bruxelles

E-mail: solene.b86@gmail.com

Tel: 02.650.60.12 (from abroad +32.2.650.60.12)
Fax: 02.650.59.87 (from abroad +32.2.650.59.87)

 

Research 

Changement climatique et relations multitrophiques

Alors que les effets des changements climatiques sur la végétation et les dynamiques de populations d’insectes qui s’y développent sont de plus en plus étudiées, la manière dont ces changements climatiques sont susceptibles de modifier leurs interactions est moins claire.

1Chaque être vivant émet dans son environnement des composés organiques volatils. Ces molécules sont bien souvent au cœur de systèmes de communication complexes mis en place entre divers acteurs vivants et appartenant à différents niveaux trophiques. Le rôle des sémiochimiques dans les interactions plantes-insectes n’est plus à démontrer. Cependant, les modifications climatiques prévues pour la fin du 21e siècle pourraient avoir un impact important sur les interactions multitrophiques, à travers notamment des perturbations des sémiochimiques impliqués.

Le but de ce projet est d’étudier l’impact des changements annoncés de la teneur en dioxyde de carbone atmosphérique et de la température sur chaque acteur d’un système multitrophique impliquant une plante hôte (fève des marais), son insecte ravageur (le puceron Aphis fabae) et le partenaire mutualiste se nourrissant du miellat de ce puceron (la fourmi Lasius niger).
2L’hypothèse émise ici est qu’une augmentation de la teneur atmosphérique en dioxyde de carbone couplée à une augmentation de la température moyenne affectera les relations multitrophiques établies entre les trois acteurs biologiques du modèle trophique étudié, à travers des impacts sur leur biologie et leur sémiochimie respectives. Le projet est subdivisé en quatre axes. Les trois premiers permettront d’évaluer l’impact des deux paramètres abiotiques sur les trois modèles biologiques indépendamment, afin d’étudier dans le dernier axe l’impact des changements climatiques sur les relations multitrophiques.

 

 Publications :